Réaction à la consultation relative au projet de décision du Conseil de l’IBPT concernant les fréquences, les puissances et les modes de transmission pouvant être utilisés par les radioamateurs en date du 18/12/2018

Pour prendre connaissance de la consultation :

************************************************************************

R.E.E.C  ASBL  – ON4REC                                                           Le 4 Janvier 2019

LETTRE OUVERTE

Objet: «Consult-2018-D3»

Messieurs,

Notre Radio-Club comprend à ce jour 93 détenteurs de Licence ON3.

Concerne : l’objet

L’IBPT souhaite introduire par conformité 3 types de certificats Radio Amateurs

  • Certificat d’opérateur de classe A (actuellement « certificat HAREC ») ;
  • Certificat d’opérateur de classe B (nouveau);

Le certificat qui nous semble poser problème est le suivant :

  • Certificat d’opérateur de classe C – Entry Level

Ce certificat devrait faire référence au

« ECC Report 89 A radio amateur entry level examination and licence »

Référence dont une copie est en attache, donne des suggestions aux Administrations qui souhaitent établir une certification sur 3 niveaux, ce qui est bien le propos de cette consultation :

Le Point 5.2 de ce document «Suggested Syllabus for Radio Amateur Entry Level Course and Examination”  donne un détail des compétences et connaissances à démontrer par les futur détenteurs d’un certificat « Entry level », ces dernières sont inférieures à celles actuellement exigées des candidats à la licence de base ON3.

Les ON3 actuels ne sont pas le futur niveau « ENTRY LEVEL.

Proposition :

La licence de base actuelle ON3 garde ses privilèges actuels et
reste séparée, elle s’éteindra toute seule, n’existant plus aucun examen pour
en augmenter les détenteurs.

Comme vous l’avez déjà fait pour les ON1 auparavant.

Ce qui permet à l’IBPT de mettre en place les 3 types de certificats Radio Amateurs
comme proposés dans votre consultation et cela en plus sans aucune discussion,
les nouvelles classes B et C proposés n’auront plus aucun parallèle à ce jour.

Motivation :

Cela élimine les demandes de reclassement des ON3 actuels vers le futur certificat B puisqu’ils gardent leurs acquis.

Cela laisse en place pour ces ON3 actuels, la motivation à passer les examens pour obtenir une classe B ou A ce qui est un point important.

Même si en général le titulaire d’un ON3 à un bagage moins grand en technique, cela ne l’empêche pas d’être un bon opérateur radio.

Car notre connaissance, il n’y a que très peu de plainte concernant des perturbations faites avec 50W par les ON3 à ce jour et cela depuis de nombreuses années.

******************

Dans le cas, ou notre proposition ou une similaire ne serait pas retenue, nous tenons dans ce cas à vous exprimer ci-dessous les problèmes survenant en cas de déclassement des ON3 actuels en « ENTRY LEVEL » c’est-à-dire vers la nouvelle classe C en 10W

Concerne : l’article 6.1 & Annexe 01 – Certificat d’opérateur de classe C.

Une majorité d’appareils VHF/UHF détenus par de nombreux ON3, posent plusieurs problèmes s’ils doivent passer en « ENTRY LEVEL » – Nouvelle classe C – 10W :

1 – La nouvelle classe C pourra posséder un appareil VHF et/ou UHF de 100W ce qui lui sera autorisé par l’Article 6.2, mais si son appareil fait partie de la liste non limitative ci-dessous, il ne sera plus autorisé à l’utiliser ! ….

Exemple non limitatif de produit sur le marché ne permettant pas de commutation en 10W

Marque Type Bande Mode Commutation Power
         
TYT TH-8600 VHF/UHF FM 25
TYT MD-9600 VHF/UHF FM/DMR 25/50
MAAS AMT-200 VHF/UHF FM 25
Kenwood TM-281E VHF FM 25/65

2 – Les appareils ci-dessous non limitatifs détenus par de nombreux ON3 possèdent comme vous pouvez le constater que des puissances proposés soit inférieures, soit supérieures à 10W, mais aucun d’entre eux ne proposent la possibilité de commutation à 10W.

Les ON3 actuels s’ils deviennent la nouvelles classe C – ENTRY LEVEL devront de ce fait passer de 50W à ce jour à 5W et non à 10W (encore une diminution de 3 db).

Marque Type Bande Mode Commutation Power
Yaesu FTM-3200 VHF FM 5/30/65
Yaesu FTM-400XDE VHF/UHF FM/C4FM 5/20/50
Yaesu FTM-100DE VHF/UHF FM/C4FM 5/20/50
Yaesu FTM-3207 UHF FM/C4FM 5/25/55
Yeasu FTM-3100 VHF FM 5/30/65
Yeasu FTM-7250 VHF/UHF FM/C4FM 5/25/50
         
ICOM ID-5100 VHF/UHF FM/DSTAR 5/15/50
ICOM IC-2730E VHF/UHF FM 5/15/50
Hytera MD-785 UHF FM/DMR 5/25

Réflexions dans le cas ou l’ON3 devient la nouvelle classe C – ENTRY LEVEL – 10W :

  • Nous pensons que la puissance de 10W a été décrétée sur base d’appareil décamétrique, sans peut-être penser aux appareils VHF/UHF, qui eux ne possèdent pas de moyen de choisir une puissance désirée par rotation d’un bouton, mais bien par commutation préprogrammée par le constructeur
  • Les constructeurs pour notre marché vont-ils modifier les puissances commutables de leurs appareils ?
  • Les ON3 actuels, ne pourront plus employer leur propre appareil actuel qui ne commute pas sur < ou = 10W ?

Comme le démontre l’exemple ci-dessus, l’ON3 actuel détenteur d’une nouvelle classe C devra encore réduire sa puissance en VHF/UHF dans la majorité des cas de 3db soit à 5W ?

Comme vous aurez pu le constater le marché commercial à ce jour, n’est absolument pas organiser pour ce type de puissance de 10W en VHF/UHF.

******************

Concerne : l’article 6.2 & Annexe 01 – Certificat d’opérateur de classe C.

Ce dernier mentionne l’interdiction d’utilisation d’amplificateur pour la nouvelle classe C

De ce fait, les ON3 actuels détenant un des appareils ci-dessous (liste non limitative) sera à nouveau restreint :

Yaesu – FT-817ND – Yaesu – FT-818ND et autres Transportables en HF ……

Ce type d’appareil permet une puissance de sortie sur batterie de 2,5W

Il existe sur le marché des petits amplis de 2W vers 50W, mais aucun de 2W vers 10W !

Les utilisateurs de ce type d’appareil devront rester donc rester sur 2.5W en HF ! (soit 4 X moins que les 10W autorisés)

******************

Concerne : Remarque sur le point 3 – Analyse :

Il est mentionné :

« il convient dès lors d’actualiser la décision du 24 avril 2012 de telle sorte que le certificat d’opérateur de classe C reste suffisamment attrayant pour les futurs et nouveaux radioamateurs. »

  • Pour ce qui est du VHF/UHF utilisé principalement en voiture, les contacts en direct ne seront-il pas presque à oublier pour les ON3 actuels et les contacts vers les relais difficile à atteindre en zone urbaine avec 10W ?
  • En HF, les Radio Clubs participant au « contest » (concours) ne refuseront-ils pas la participation dans leur équipe d’habitué ON3 (à ce jour), nouveau détenteur de la classe C, car quel est le groupe participant qui désirera se mettre en difficulté pour gagner un concours en acceptant des participants même expérimentés devant utiliser une faible puissance de 10W ?
  • Le titulaire d’un ON3 (à ce jour), trouvera-t-il attrayant d’émettre généralement/souvent avec une faible installation d’antenne (long fil, dipôle, etc.) et avec une puissance de 10W au milieu de la jungle de puissance en HF ou cela vas-t-il le dégouter à jamais en comparaison avec son acquis à ce jour ?
  • Le législateur pense-t-il vraiment que tout ON3 à ce jour, possède les capacités intellectuelles techniques suffisantes pour passer l’examen supérieur soit une classe B afin de pouvoir retrouver ce qui lui a été supprimé ?

Cela risque de générer de la discrimination ?

  • Etc.

Par rapport à tout ce qui a été émis plus haut, l’administration de tutelle pense-t-elle vraiment que mettre les ON3 (à ce jour) en nouvelle classe C – 10 W reste SUFFISSEMENT attrayant pour ces derniers ?

La limitation des bandes de fréquences en HF & SHF parait être une bonne motivation de passage de classe.

Mais la faible puissance de 10W donné aux anciens ON3 en HF & VHF/UHF limiterait les contacts intéressants permettant de donné gout à la Radio et de ce fait, ne rendrait plus du tout attrayant la classe C, ce qui est à l’opposé du désir d’actualisation de la classe C – ENTRY LEVEL.